Mot-clé - Lumière

Fil des billets

lundi 10 avril 2017

LUMIÈRE ! Scène 1, Acte I.

À partir d'un objet que vous aurez apporté, réalisez une mise en scène de celui-ci en utilisant le matériel d'éclairage. Puis vous réaliserez une photographie en utilisant judicieusement les phylactères et onomatopées fournis sur lesquels seront notées des exclamations expressives.

Remarque : la pièce sera assombrie. Des lampes de poche et des filtres colorés seront mis à disposition.

En quoi la lumière peut-elle être exploitée pour ses qualités expressives ? Comment la lumière peut-elle transmettre une émotion au spectateur ? 

Extrait du film Nosferatu de Murnau

Références artistiques :

  • Johannes VERMEER, La Dame au collier de perles, huile sur toile, 55x45 cm, 1664
  • Claude MONET, Les Cathédrales de Rouen, série de 30 toiles, de 1892 à 1894
  • Casimir MALEVITCH, costumes, scénographie et lumières de Victoire sur le soleil, opéra de 1913
  • Robert WIENE, Le cabinet du Dr Caligari, film, 1919
  • Friedrich Wilhelm MURNAU, Nosferatu, 1922
  • Charles LAUGHTON, La nuit du chasseur, film, 1955 
  • Christian BOLTANSKI, Théâtre d'ombres, installation, 1984
  • Michel OCELOT, Princes et Princesses, animation, 2000
  • Charles BURNS, Black Hole, bande dessinée, 12 volumes de 1995 à 2005
  • Ted PIM, Ford Factory, Belfast, peinture murale, 2014

Objectifs : 

  • être capable de comprendre que la lumière, bien qu’élément immatériel, peut trouver sa place en tant que médium dans une réalisation plastique,
  • être capable de comprendre que la lumière peut contribuer à faire passer une émotion dans une œuvre (: valeur et qualité expressive de la lumière).

Blackhole-Burns.jpg
Charles BURNS, Extrait d'une planche de Black Hole, 1995-2005

Questionnements
  • La matérialité de la production plastique et la sensibilité aux constituants de l’œuvre : les qualités physiques des matériaux - la matérialité et la qualité de la couleur.
Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5)
  • Rechercher une expression personnelle en s’éloignant des stéréotypes.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3)

  • Justifier des choix pour rendre compte du cheminement qui conduit de l’intention à la réalisation.
  • Formuler une expression juste de ses émotions, en prenant appui sur ses propres réalisations plastiques, celles des autres élèves et des œuvres d’art.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5)

  • Décrire des œuvres d’art, en proposer une compréhension personnelle argumentée.
* D1 Les langages pour penser et communiquer - D2 Les méthodes et outils pour apprendre - D3 La formation de la personne et du citoyen - D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine - D5Les représentations du monde et l’activité humaine

dimanche 24 novembre 2013

Empreinte lumineuse

Nicéphore

Considérée comme la première image fixée, le Point de vue pris d’une fenêtre du Gras (1826) de Niepce est obtenue en négatif sur un papier enduit de chlorure d’argent. Fort intrigant, le cliché incite plusieurs scientifiques, tels que Louis-Jacques-Mandé Daguerre et William Henry Fox Talbot, à s’engager dans la voie de l’expérimentation.

Concevez le projet d'une œuvre bi ou tridimensionnelle où vous mettrez en évidence l'empreinte* lumineuse des choses ou des êtres.
Références verbalisées :
Théâtre d'ombres,1984, et Autel Chases, 1987, de Christian Boltanski,
Masque de mort, 1978, d'Arnulf Rainer, 
l'Allégorie de la caverne (La République, livre VII) de Platon.

Envisagez :
- les différents dispositifs utilisés pour cerner, dessiner, fixer (manuellement) l'ombre du sujet projetée sur l'écran/support (cf : le physionotrace de Gilles-Louis Chrétien XVIIIème siècle),
- les dispositifs optiques pour capter des images : le miroir, la camera obscura, la camera lucida,
- le support photosensible.

* Empreinte : trace, marque, indice.
C.4 (mise en page), C.5 (établir des liens entre les oeuvres pour mieux les comprendre) et C.7 (être autonome dans son travail).

samedi 10 novembre 2012

Paysage hivernal

" Novembre est un beau mois. Mais il faut aimer le gris. Et l'œil en saisir la lumière. "
Gilles Vigneault, extrait de La Petite Heure

Termes utilisés lors de la verbalisation : valeur, ton, contraste, nuance, sfumato, perspective atmosphérique.
Références artistiques :
La Pie, Claude Monet, huile sur toile, 130x89 cm, région d'Étretat, 1868
La Charrette. Route sous la neige à Honfleur, Claude Monet, huile sur toile, 92,5x65 cm, vers 1867
La campagne recouverte de neige donne à Monet l'occasion d'étudier les variations de la lumière et de jouer sur les nuances. Souhaitant rénover la représentation du paysage, l'artiste utilise un nombre limité de teintes. (source http://www.musee-orsay.fr/)

samedi 11 août 2012

Hello World

Hello World, installation

Hello World, Valentin Ruhry, bois, fil de fer, plastique, 185x265 cm, 2011
http://ruhry.at/

samedi 24 septembre 2011

Tout peut être transformé, déformé, éliminé par la lumière, Man Ray

Proposez un travail plastique qui donne à voir la lumière (la lumière est une notion centrale dans l’histoire de l’art et de la photographie).

Light Painting (http://fr.wikipedia.org/wiki/Light_painting) : technique photographique consistant à faire intervenir une ou plusieurs sources de lumière tenues à la main (typiquement des lampes de poche) dans une scène photographiée avec un temps de pose supérieur à 1 seconde. L'intérêt de la photo se trouve dans la qualité du jeu de lumière ainsi produit. La mise en pratique de cette technique requiert un appareil photo disposant d'un temps de pose d'au moins une seconde, et de plusieurs minutes pour des scènes évoluées. Tout comme la photographie de nuit, cette pratique a gagné en popularité avec l'avènement de la photographie numérique, entre autres parce que le photographe peut contrôler immédiatement le résultat de ses prises de vues.

Dispositif plastique : agencement spatio-temporel particulier, ensemble des éléments constituant une œuvre d'art ou permettant son déroulement.

Quelques références :
La ronde de nuit, Rembrant, 1642
Le nouveau-né, Georges De La Tour, 1645
Space Writting, Man Ray, 1936
Néon signs et Traffics lights, Moholy Nagy, 1939-1940
Arc, Roman Singer, 1978
Poseidon, Eric Staller, 1979
Alphabet en lumière, Barbara et Michael Leisgen, 1977

Pablo Picasso et le photographe Gjon Mili ont réalisé une série de photographies en 1949 en faisant un rapide crayonné dans l'air
Pablo Picasso et le photographe Gjon Mili ont réalisé une série de photographies en 1949 en faisant un rapide crayonné dans l'air

Le Baiser, Ange Leccia
Le baiser, Ange Leccia, arrangement, 2004