Schrtchhhh

« Une longue schrtchhhh blanche est surplombée d’un schrtchhhh d’un vert presque transparent. Au centre, la schrtchhhh grise, ponctuée de schrtchhhh rouges aux schrtchhhh effilées. Au premier plan, un groupe de schrtchhhh bleus s’avance sur la schrtchhhh en direction d’un grand schrtchhhh à schrtchhhh roses et vertes sous lequel on aperçoit un schrtchhhh décoré de morceaux de schrtchhhh orangés. Au loin, quelques schrtchhhh entourent des schrtchhhh. »

À partir de ce texte énigmatique, proposez une composition en introduisant les silhouettes des schrtchhhh. Pour l’agencement des différentes formes colorées, l’idée de prendre des papiers de couleurs découpés que vous pouvez placer et déplacer à volonté vous facilitera la tâche.

« Le papier découpé me permet de dessiner dans la couleur. Il s’agit pour moi d’une simplification. Au lieu de dessiner le contour et d’y installer la couleur – l’un modifiant l’autre –, je dessine directement dans la couleur, qui est d’autant plus mesurée qu’elle n’est pas composée. Cette simplification garantit une précision dans la réunion des deux moyens, qui ne font plus qu’un. »
– Henri MATISSE. Écrits et propos sur l’art, André Lejard, 1951 –

Références possibles :

  • Henri MATISSE, Le lagon (Jazz), juillet 1946, papiers gouachés, découpés et collés sur papier marouflé sur toile, 43,6 x 67,1 cm.
    Publié en septembre 1947, mais élaboré dès 1943, Jazz (maquettes et livre) se situe à un moment-clé dans l’évolution de Matisse, c’est l’espace expérimental, le laboratoire qui lui permet de passer de la peinture à la pratique du papier découpé qu’il développera pendant la dernière décade de sa vie.
  • Henri MATISSE,  La Tristesse du Roi, 1952, papiers gouachés et découpés, marouflés sur toile, 292 x 386 cm (ci-dessus).
  • Gérard FROMANGER, Boulevard des italiens, Salon de thé, 1971, 100 x 100 cm.

  • Questionnement :
    La représentation plastique et les dispositifs de présentation : la mise en regard et en espace.
  • Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D5) :
    Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique individuelle ou collective, anticiper les difficultés éventuelles.
    Adapter son projet en fonction des contraintes de réalisation et de la prise en compte du spectateur.
  • Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5) :
    Décrire des œuvres d’art, en proposer une compréhension personnelle argumentée.

* D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine